Florilettres

FloriLettres est une revue littéraire, numérique et mensuelle créée en 2002. Consacrée à l'écriture épistolaire, biographique et autobiographique, elle promeut les livres et les manifestations culturelles à travers un choix de correspondances, journaux personnels, essais, carnets, récits ou romans. Chaque édition offre un dossier sur un sujet particulier qui comprend une introduction, un portrait et des extraits. Un article critique, des chroniques sur une sélection d'ouvrages ainsi qu'un agenda complètent le numéro.

portrait du comte mirabeau tenant l'adresse au roi par laurent dabos

Honoré Gabriel Riquetti, comte de Mirabeau : Portrait. Par Corinne Amar

édition octobre 2019
Portraits d’auteurs
Aristocrate écœuré par l’injustice de ses privilèges, né laid en plein milieu d’un siècle où les apparences sont tout, doublement enlaidi par la petite vérole mais futur orateur au puissant pouvoir de conviction, grand séducteur, jouisseur, corrompu aussi, multipliant les frasques de jeunesse avant de chercher sa voie dans la lutte contre l’oppression et dans la Révolution
Lire la suite
portrait de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire : Portrait. Par Corinne Amar

édition mars 2019
Portraits d’auteurs
Charles Baudelaire naît à Paris. En 1821, son père, François Baudelaire, prêtre défroqué pendant la Révolution, lettré, amateur de peinture, est sexagénaire, sa mère Caroline n’a que vingt-huit ans
Lire la suite
stéphane Mallarmé photographié par Nadar

Stéphane Mallarmé : Portrait. Par Corinne Amar

édition février 2019
Portraits d’auteurs

On le dit hermétique, on le dit obscur - poète visionnaire pour qui toute chose sacrée s’enveloppait de mystère, le poète d’Hérodiade qui interrogea l’origine de la parole, dota la poésie d’une telle allure syntaxique, d’une telle profusion de coloris, qu’on pensa à tort ses vers écrits pour être compris

Lire la suite
Photo de Anne-Marie et Heinrich Böll

Heinrich Böll : Portrait. Par Corinne Amar

édition novembre 2018
Portraits d’auteurs
Pour ce jeune soldat passionné de littérature, à la soif de vivre comme une fringale douloureuse et sauvage, ballotté de villes en villes, de casernes en garnisons comme tous les jeunes appelés allemands, les journées s’écoulent au compte-goutte
Lire la suite