Florilettres

FloriLettres est une revue littéraire, numérique et mensuelle créée en 2002. Consacrée à l'écriture épistolaire, biographique et autobiographique, elle promeut les livres et les manifestations culturelles à travers un choix de correspondances, journaux personnels, essais, carnets, récits ou romans. Chaque édition offre un dossier sur un sujet particulier qui comprend une introduction, un portrait et des extraits. Un article critique, des chroniques sur une sélection d'ouvrages ainsi qu'un agenda complètent le numéro.

affiche du Marathon des mots 2019

Agenda juin 2019

édition juin 2019
Agenda
Pour sa 15ème édition, le Marathon des mots explore un demi-siècle de littérature et de culture américaines
Lire la suite
L'affichage du printemps des poètes 2019

Édito mars 2019. Par Nathalie Jungerman

Enki Bilal. Les 20 ans du Printemps des Poètes
Édito
Inspiré par le monde dans lequel il vit, et mêlant à sa réflexion la poésie, Enki Bilal interroge la mémoire, la manipulation mentale, la dictature, l’humain, l’animal et l’avenir de la planète. Il est l’auteur de nombreux albums de bandes dessinées – le dernier en date s’intitule Bug qui comptera quatre tomes dont le deuxième va paraître le 17 avril chez Casterman –, et de scénographies pour le théâtre et la danse.
Lire la suite
portrait de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire : Portrait. Par Corinne Amar

édition mars 2019
Portraits d’auteurs
Charles Baudelaire naît à Paris. En 1821, son père, François Baudelaire, prêtre défroqué pendant la Révolution, lettré, amateur de peinture, est sexagénaire, sa mère Caroline n’a que vingt-huit ans
Lire la suite
Bertrand Marchal, photo

Entretien avec Bertrand Marchal. Propos recueillis par Nathalie Jungerman

édition février 2019
Entretiens
Bertrand Marchal est un enseignant, chercheur, éditeur critique. Il est directeur de l’École doctorale « Littératures françaises et comparée » à l’université de Paris IV-Sorbonne depuis 2008. Auteur de plusieurs essais sur Mallarmé (publiés chez Corti) ainsi que d’un ouvrage sur le symbolisme
Lire la suite
stéphane Mallarmé-Correspondance

Édito février 2019. Par Nathalie Jungerman

Stéphane Mallarmé - Correspondance
Édito

« J’ai enfin commencé mon Hérodiade. Avec terreur car j’invente une langue qui doit nécessairement jaillir d’une poétique très nouvelle, que je pourrais définir en ces deux mots : Peindre non la chose mais l’effet qu’elle produit », confie Stéphane Mallarmé en octobre 1864 à son ami Henri Cazalis

Lire la suite
Affiche Douzes cordes, Création Opéra Hip Hop

Agenda avril-mai 2019

édition avril 2019
Agenda
À travers la boxe, la danse et l’écriture de textes, il s’agira de chercher dans sa tête, son cœur et ses poings, la forme la plus juste pour dire qui on est à cet Autre qui nous fait face
Lire la suite