Florilettres

Édito octobre 2019. Par Nathalie Jungerman

La Révolution française - 1789. Affiches et Cahiers de doléances

La Révolution française - 1789. Affiches et Cahiers de doléances
Édito

L’ouvrage, Que demande le peuple ? sous-titré Les Cahiers de doléances de 1789, publié ce mois-ci aux Éditions Textuel ainsi que l’exposition, « La Révolution s’affiche », organisée à l’occasion du 230ème anniversaire de la Révolution française et présentée à l’Assemblée nationale (jusqu’au 15 novembre 2019), permettent d’appréhender et de mieux comprendre l’histoire – complexe – de cette période.
Les affiches révolutionnaires proviennent d’un fonds unique au monde, constitué par Louis-François Portiez dit « Portiez de l’Oise » (1765-1810) qui fut, notamment, représentant du peuple à la Convention puis député au Conseil des Cinq-Cents. L’historien Pierre Serna, Professeur des universités et membre de l’IHRF-IHMC (Institut d’histoire moderne et contemporaine), a participé au comité scientifique de l’exposition et au catalogue collectif préfacé par Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale. Pierre Serna a également établi l’édition de Que demande le peuple ? et commenté les larges extraits des 60 000 cahiers de doléances que les Français, au printemps 1789, ont adressés au roi à sa demande. Les prises de parole, plaintes et vœux exprimés, la construction d’un rapport de force vis-à-vis du pouvoir, attestent de la maturité politique du peuple et de l’espoir d’un monde nouveau. Le livre, richement illustré d’un ensemble inédit de fac-similés, de gravures, de cartes et de reproductions de tableaux, contient aussi une chronologie (de février 1787 à juillet 1789) et un glossaire. Les doléances sont organisées par thèmes et chapitres qui structurent et instruisent le propos.
La Fondation La Poste soutient la publication du catalogue (Fayard) qui accompagne l’exposition « La Révolution s’affiche » et du beau livre, Que demande le peuple ?
Rencontre avec Pierre Serna, loin des clichés, le temps d’un café… « révolutionnaire ».