Florilettres

FloriLettres est une revue littéraire, numérique et mensuelle créée en 2002 par Nathalie Jungerman pour la Fondation La Poste. Consacrée à l'écriture épistolaire, biographique et autobiographique, elle promeut les livres et les manifestations culturelles à travers un choix de correspondances, journaux personnels, essais, carnets, récits ou romans. Chaque édition offre un dossier sur un sujet particulier qui comprend une introduction, un portrait et des extraits. Un article critique, des chroniques sur une sélection d'ouvrages ainsi qu'un agenda complètent le numéro.

Couverture du livre de Yves Delmas et Charles Gancel, Beatlestones

Édito février 2021. Par Nathalie Jungerman

« Beatlestones » de Yves Delmas (Prix des Postiers écrivains) et Charles Gancel
Édito
Avec un propos érudit dont le ton est à la fois sérieux, vivant, amusé ou ironique, une écriture qui aime jouer avec les mots, Beatlestones, un duel, un vainqueur, paru aux éditions Le mot et le reste, est captivant : le lecteur n’interrompt sa lecture que pour écouter les chansons dont les paroles sont examinées ou pour regarder concerts enregistrés, documentaires et interviews évoqués. Yves Delmas* a reçu pour ce livre le prix des Postiers écrivains lors de la cérémonie des vœux du Président du Groupe La Poste en janvier dernier. Beatlestones est le deuxième ouvrage qu’il a écrit avec Charles Gancel, chef d’entreprise, musicien collectionneur de guitares, auteur de plusieurs recueils de nouvelles.
Lire la suite
Couverture du livre De la carte à Dada. Photomontages dans l'art postal international (1895-1925)

Édito janvier 2021. Par Nathalie Jungerman

De la carte à Dada. Photomontages dans l'art postal international
Édito
Les éditions du Sandre ont publié le mois dernier, avec le soutien de la Fondation La Poste, De la carte à Dada. Photomontages dans l’art postal international (1895-1925). Le format à l’italienne, la qualité des nombreuses reproductions (près de 500) et l’étude approfondie de Carole Boulbès, docteure en Arts et sciences de l’art, en font un très bel ouvrage. Les recherches menées par l’auteure sont nées d’un intérêt pour la singularité du montage photographique des dadaïstes et pour les cartes postales fantaisie du début du XXe siècle qui exploitaient déjà la technique du photomontage.
Lire la suite
Couverture de Trencadis de Caroline Deyns, avec un portrait de Nikki de Saint Phalle

Édito décembre 2020. Par Nathalie Jungerman

Niki de Saint Phalle • Trencadis de Caroline Deyns
Édito
Sur la couverture du livre de Caroline Deyns, le titre, « Trencadis », s’inscrit en lettres jaunes sur un portrait en noir et blanc de Niki de Saint Phalle qui pose, en 1949, pour le photographe Arnold Newman. À cette époque, Niki de Saint Phalle (1930-2002), « dont le rire a toujours allégé la peine », n’a pas commencé à peindre ni à sculpter. Elle est mannequin et mariée au poète américain Harry Mathews. Elle découvrira quelques années plus tard, à Barcelone, le parc Güell et sera fascinée par les mosaïques catalanes d’Antoni Gaudi dont la technique, le trencadis, utilise des morceaux cassés et dépareillés de faïence ou de verre de couleur qui suivent les courbes des surfaces.
Lire la suite
Carton avec résultats du prix Wepler Fondation La Poste 2020

Édito novembre 2020. Par Nathalie Jungerman

23e édition du prix Wepler-Fondation La Poste
Édito
Le jury de la 23e édition du Wepler-Fondation La Poste, présidé par Marie-Rose Guarnieri, a attribué le prix à Gregory Le Floch, pour son roman De parcourir le monde et d’y rôder, paru chez Christian Bourgois, et la mention spéciale à Muriel Pic, pour Affranchissements, publié aux éditions du Seuil. Douze romans de la rentrée littéraire étaient en lice. La soirée de remise prévue le 2 novembre à la brasserie Wepler n’ayant pu avoir lieu, l’événement a été célébré en comité restreint et enregistré. La Librairie des Abbesses, La brasserie Wepler, La Fondation La Poste et les membres du jury dévoilent aujourd’hui, lundi 23 novembre, les lauréats 2020.
Lire la suite
Couverture du livre de Dima Abdallah, Mauvaises herbes

Édito octobre 2020. Par Nathalie Jungerman

« Mauvaises herbes » de Dima Abdallah • Prix « Envoyé par La Poste » 2020
Édito
Le jury de la 6e édition du prix « Envoyé par la Poste » a récompensé, cette année, Dima Abdallah pour son premier roman intitulé Mauvaises herbes, paru en août dernier chez Sabine Wespieser. L’auteure, née à Beyrouth en 1977, décrit une relation entre un père et sa fille dans un contexte qu’elle a connu : la guerre civile libanaise. Les souvenirs et les sensations de Dima Abdallah s’infiltrent dans la narration à deux voix qui compose le roman, alors même que ses personnages luttent chaque jour contre leur mémoire pour effacer toutes les images qui dérangent.
Lire la suite
Couverture de la correspondance de Boris Vian

Édito septembre 2020. Par Nathalie Jungerman

Boris VIan • Correspondances 1932-1959
Édito
Nicole Bertolt, mandataire pour l’œuvre et directrice du patrimoine de Boris Vian, a établi, présenté et annoté l’édition des Correspondances 1932-1959 (ouvrage publié chez Fayard avec le soutien de la Fondation La Poste) de celui qui fut tout à la fois romancier, trompettiste de jazz, critique musical, ingénieur, traducteur, parolier et chanteur, né un 10 mars 1920 – il y a cent ans –, et dont le cœur s’est arrêté de battre trente-neuf ans plus tard. Parmi les milliers de lettres collectées, que Boris Vian a écrites ou reçues, elle en a choisi près de cinq cents, émouvantes, facétieuses, fantaisistes, sombres parfois, et les a classées par chapitre.
Lire la suite
Couverture du numéro 5 de la Revue Dong

Édito février 2020. Par Nathalie Jungerman

Marie Desplechin écrit à Greta Thunberg - Revue Dong !
Édito

Axée sur le reportage et le récit de vie, Dong ! est une revue trimestrielle destinée à des jeunes de 10 à 15 ans, qui offre une manière d’appréhender la société actuelle et l’expérience humaine. Elle est publiée par Actes Sud junior et soutenue par la Fondation La Poste. Un entretien, un autoportrait, un billet d’humeur, des témoignages, une correspondance et deux reportages composent chaque numéro agrémenté de belles illustrations et photographies. Raphaële Botte, rédactrice en chef de Dong !, est à l’origine du projet avec l’auteure et éditrice Isabelle Péhourticq. Parmi les rubriques, « Là-bas, j’y suis » permet à deux adolescents de pays différents (dont un Français) d’échanger par courriel, en un temps donné, sur leur vie quotidienne et l’actualité. À partir du numéro 5, paru en janvier dernier, une autre forme de correspondance fait désormais partie de la revue : la lettre ouverte. Marie Desplechin en est l’auteure.

Lire la suite
Affiche de l'exposition Figure d'artiste au Louvre

Édito janvier 2020. Par Nathalie Jungerman

Exposition « Figure d’artiste » à la Petite Galerie du Louvre
Édito
Depuis septembre 2019, et jusqu’au 29 juin 2020, la Petite Galerie du Louvre présente une exposition intitulée « Figure d’artiste » que la Fondation La Poste soutient et dont Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre, a assuré le commissariat avec Chantal Quillet, professeure agrégée de lettres classiques. L’exposition, accompagnée d’un catalogue dont les textes et les analyses précises sont illustrés de quatre-vingt-dix reproductions, se divise en cinq parties qui vont de la question de la signature (de la notion d’artisan, d’artiste et d’œuvre d’art) à l’institution artistique (Académie puis Salon), en passant par l’autoportrait et la biographie (le peintre, pouvant être un héros romanesque).
Lire la suite
couverture du livre de Lucie Taïeb, Les échappées, avec bandeau Prix Wepler

Édito décembre 2019. Par Nathalie Jungerman

Lucie Taïeb et Bruno Remaury : Prix et Mention Wepler-Fondation La Poste 2019
Édito
Comme chaque année, au mois de novembre, le jury tournant du Prix Wepler-Fondation La Poste, présidé par Marie-Rose Guarnieri, a récompensé deux écrivains dans une ambiance chaleureuse et festive, en présence de Philippe Wahl, Président directeur général du Groupe et de la Fondation La Poste. Lucie Taïeb a reçu le prix pour Les Échappées, publié aux éditions de l’Ogre et la mention spéciale du jury a été attribuée au Monde horizontal de Bruno Remaury, paru chez Corti. Cette distinction, célébrée à la brasserie Wepler dans le 18ème arrondissement de Paris, encourage ainsi deux textes littéraires et exigeants, publiés par des éditeurs indépendants. Les Échappées, le second roman de Lucie Taïeb après Safe (L’Ogre, 2016), est constitué de deux fils narratifs distincts, l’histoire de Stern et celle d’Oskar, qui se rejoignent dans un rapport à la disparition et au mouvement.
Lire la suite
Couverture du livre de la Correspondance entre Louise de Vilmorin et Jean Hugo

Édito novembre 2019. Par Nathalie Jungerman

Louise de Vilmorin Correspondance avec Jean Hugo
Édito
À l’occasion du cinquantenaire de la disparition de Louise de Vilmorin, le Département des Hauts-de-Seine lui consacre une exposition à la Maison de Chateaubriand (accompagnée d’un catalogue) où lettres, manuscrits, éditions rares, photographies, extraits cinématographiques, tableaux, sculptures et mobiliers sont présentés jusqu’au 15 mars 2020. Geneviève Haroche-Bouzinac (directrice de la revue Épistolaire et professeur d’histoire littéraire) propose une nouvelle biographie, intitulée Louise de Vilmorin, Une vie de bohème, parue chez Flammarion. Et Olivier Muth (conservateur en chef et commissaire de l’exposition en question) publie chez Honoré Champion, avec le soutien de la Fondation La Poste, la Correspondance croisée de Louise de Vilmorin et Jean Hugo. Ces trois événements littéraires forment un ensemble qui éclaire la personnalité et le travail de la romancière dont la vie mondaine et amoureuse est plus connue que l’œuvre.
Lire la suite