Actualités

« Rose en ciel » un conte poétique et musical

La préface est de Yaël Hassan, auteure jeunesse française reconnue avec, à son actif, une cinquantaine de livres pour la jeunesse publiée et plus d’un million d’ouvrages vendus, nommée Chevalier de la Légion d’Honneur des Arts et Lettres, ayant vu et particulièrement apprécié le spectacle « Rose en ciel ».

Trouvant dans une malle de vieux documents de famille : lettres, diplômes, documents administratifs, photographies, une jeune femme comprend que son arrière-grand-père, qu’elle n’a pas connu, était juif.
Les lettres qu’elle découvre font surgir peu à peu sous ses yeux événements et personnages du passé, reconstituant ainsi l’histoire ensevelie de sa famille, tandis qu’un dialogue atemporel s’engage avec son arrière-grand-père.
C’est l’occasion d’un échange, empreint d’humour et de poésie, entre cet homme, né dans la seconde moitié du XIXe siècle, à l’esprit malicieux et cette jeune femme d’aujourd’hui, qui conte l’histoire d’une famille judéo-alsacienne et nous interroge sur les ressorts de l’identité.

Adapté du spectacle musical éponyme, ce livre-CD de 60 pages en quadrichromie, s’adresse aux enfants dès 8 ans comme aux adultes de tout âge, ce qui explique le choix des très belles illustrations d’Ophélie Trichereau, à la fois espiègles et délicates.
La narration mêle subtilement les arts : écriture, jeu d’acteurs, dessin, musique, mais aussi les langues chantées : français et yiddish (reconnu langue de France par le Ministère de la Culture). Le texte lui-même s’articule entre monologue, dialogues et lecture de correspondances. Tandis que sur la bande-son s’entrelacent les générations représentées par 3 voix, un homme âgé à la voix particulièrement grave, une femme et une enfant de 12 ans qui intervient à 4 reprises sur le CD.

Il s’agit d’une œuvre originale qui allie archives et fiction. En effet, les extraits des échanges épistolaires correspondent à de véritables lettres retrouvées par l’auteure, de même que les éléments factuels qui jalonnent ce livre proviennent d’anecdotes familiales véridiques ou d’archives collectées par l’auteure à l’occasion de ses recherches. Fiction car la construction du récit est celle d’une fable onirique et musicale, à même de nous fait partager la palette des émotions des personnages mais surtout l’universalité de cette histoire.

Dates

Le