Prochains Événements | Pauline DELABROY-ALLARD remporte le Prix « Envoyé par La Poste » 2018 | Fondation la poste

Chargement Événements
Pauline DELABROY-ALLARD remporte le Prix « Envoyé par La Poste » 2018

LE 30 AOûT 2018

Pauline Delabroy-Allard. Photo Delphine Chanet

La  Fondation d’entreprise La Poste est heureuse de vous annoncer que Pauline DELABROY-ALLARD est la lauréate du Prix « Envoyé par La Poste » 2018
pour son livre Ça raconte Sarah publié aux éditions de Minuit  

__________________________________________________________

 

Pauline DELABROY-ALLARD remporte le Prix « Envoyé par La Poste » 2018 pour son livre Ça raconte Sarah publié aux Éditions de Minuit.

Le Prix a été remis le 30 août 2018 à 18h00 au Palais de Tokyo par Philippe Bajou, Secrétaire Général du Groupe La Poste et Directeur général Adjoint, au nom de Philippe Wahl, Président Directeur Général du Groupe La Poste et Président de la Fondation d’entreprise La Poste. 

Née en 1988, Pauline Delabroy-Allard est professeure documentaliste au lycée Michelet de Vanves (Hauts-de-Seine). Elle a écrit pour En attendant Nadeau, journal en ligne de la littérature, des idées et des arts.

Ça raconte Sarah, Les Éditions de Minuit. 192 pages (parution le 6 septembre 2018).
Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S. (Présentation de l’éditeur)

  • Entretien avec la lauréate Pauline Delabroy-Allard dans le numéro 196 de FloriLettres, à paraître en septembre 2018.

……………………………..

Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard
Par Corinne Amar. 30 août 2018.


Ça raconte Sarah est le premier roman de Pauline Delabroy-Allard, envoyé par la Poste à plusieurs éditeurs, choisi et publié par les éditions de Minuit, et récompensé par le jury du prix littéraire présidé par Olivier Poivre d’Arvor et créé par Fondation La Poste. C’est l’histoire d’une passion entre deux jeunes femmes d’une trentaine d’années que l’amour prend par surprise un soir de réveillon chez des amis ; une amitié qui se transforme en passion, une passion douce, une passion folle, une passion toute, une passion partagée, somptueuse, montée aux nues, vécues aux nues et puis, orageuse, foudroyante, exclusive, ravageant tout sur son passage, ne laissant plus que bris, débris. La narratrice enseigne dans un lycée, vie inscrite dans un quotidien sans éclat, a un enfant qu’elle appelle l’enfant, comme si l’histoire racontée, excluait tout autre prénom que Sarah. Son amoureuse, son héroïne elle, est drôle, fantasque, impétueuse, musicienne qui voyage de par le monde avec son quatuor, et se jette à corps perdu dans son amour. Ça raconte Sarah, raconte Paris la nuit, le jour, les jeux de piste dans Venise – quand l’amoureuse doit repartir mais laisse dans la ville pour son amour les traces de son désir -, Trieste, le premier trio de Brahms, ça raconte Sarah, « raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. » Le roman, magnifique, dans sa forme, sa phrase, son histoire, est écrit en deux temps ; le premier dressant le portrait de Sarah, le second racontant le voyage en Italie de la narratrice, loin, seule, la douleur de la séparation, la douleur de la passion. Ça raconte Sarah, tel un leitmotiv dans le roman, telle une obsession, bouleverse par sa grâce, sa foi, sa puissance narrative. Éd. de Minuit, 192 pages, 15 €. En librairie le 6 septembre 2018.

………………………………
De gauche à droite : Olivier Poivre d’Arvor, Pauline Delabroy-Allard et Philippe Bajou
Marie Lliobères, Olivier Poivre d’Arvor, Pauline Delabroy-Allard,
Irène Lindon et Philippe Bajou
Photos © Thierry Debonnaire
……………………………..

Cinq ouvrages, présentés au jury présidé par Olivier Poivre d’Arvor, étaient en lice pour remporter la quatrième édition de ce prix littéraire.
La sélection du jury

Le Prix « Envoyé par La Poste » s’inscrit dans une logique de soutien que la Fondation apporte à la création littéraire depuis 20 ans : partenaire du Prix Wepler Fondation La Poste, du Prix Sévigné, du Prix Clara, du Prix Vendredi, elle a créé en 2015 le Prix des postiers écrivains et ce nouvel événement qui ouvre chaque année la saison des prix littéraires.

 

Détails

Date de début: 30 Août 2018

Date de fin: 30 Août 2018

Site web: https://www.fondationlaposte.org/projet/selection-du-prix-envoye-par-la-poste-2018/