Prochains Événements | « Anguille sous roche » d’après le roman d’Ali Zamir (Mention Wepler-FLP 2016) | Fondation la poste

Chargement Événements
« Anguille sous roche » d’après le roman d’Ali Zamir (Mention Wepler-FLP 2016)

JUSQU'AU 27 JANVIER 2019

THÉÂTRE

Anguille sous roche d’après le roman d’Ali Zamir (qui a reçu la Mention du Prix Wepler-Fondation La Poste 2016)

Mise en scène : Guillaume Barbot

Avec Déborah Lukumuena
et les musiciens Pierre-Marie Braye-Weppe,Yvan Talbot
(Affiche © Serge Bloch)
Le texte est publié aux éditions Le Tripode et est lauréat du Prix Senghor du premier roman francophone et francophile 2016 et de la Mention spéciale du jury du Prix Wepler 2016.

« Les pieds dans l’eau, la tête dans les souvenirs, Déborah Lukumuena subjugue les spectateurs, les fait voyager jusqu’à Anjouan et son village de Mutsamudu, les conquiert de sa voix chaude, de son corps qui danse. » LE POINT – Brigitte Hernandez

 
Ali Zamir

Quelque part dans l’océan Indien, une jeune femme se noie. Ses forces l’abandonnent mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée convoque, dans un monologue étourdissant, les personnages de sa courte vie… Anguille sous roche est un miracle littéraire : son auteur, Ali Zamir, jeune écrivain comorien inconnu, reçoit, pour cet ouvrage, le Prix Senghor du premier roman francophone et francophile 2016 et la Mention Spéciale du jury du Prix Wepler 2016. Roman fait d’une longue phrase, d’un souffle syncopé, il agglomère les styles pour mieux les éclater, créant une langue qui crépite, insensée, sublime et triviale. Au-delà du phénomène, le récit, les caractères, offrent un matériau riche et lumineux, un kaléidoscope d’images, de pensées, de sensations qui donnent parfois le vertige, mais qui bouleversent et attisent. Figure magnifique, Anguille ouvre les méandres de sa conscience à l’instant où elle va sombrer. Crotale, sa soeur, Connaît-tout, son père, et Vorace, son amant, surgissent à ses côtés, robustes et languissants, repeuplant la petite maison du port de pêche de l’île d’Anjouan.

Passionné par le travail d’adaptation de textes littéraires non théâtraux, Guillaume Barbot, artiste invité de Jean Bellorini pour son second mandat, s’entoure de deux musiciens, l’un violoniste, complice de longue date, et l’autre, spécialiste des percussions d’Afrique et de musique électronique, pour faire naître un univers mental sans limites, un océan. C’est Déborah Lukumuena, jeune comédienne dont le talent tout neuf lui a valu en 2017 le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film Divines, qui incarne la vibrante Anguille.

« […] les amants de Vérone n’existent et n’existeront que dans la fiction, il faut le comprendre sans faire de bruit, il n’y a que des anguilles sous roche dans ce théâtre, des surprises qui profitent du silence […]  »
Ali Zamir, Anguille sous roche

Adaptation Guillaume Barbot | Scénographie Justine Bougerol | Lumière Kelig Le Bars | Son Nicolas Barillot | Costumes Benjamin Moreau | Regard chorégraphique Bastien Lefèvre | Maquillage Judith Scotto | Assistanat à la dramaturgie Patrick Blandin  | Stagiaire à la dramaturgie Nine Gellé

Production Compagnie Coup de Poker. Coproduction Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, Théâtre de Chelles, Grange dîmière – Théâtre de Fresnes.

10 Janvier 201927 Janvier 2019

Du lundi au samedi à 20 h 30, dimanche à 16 h
relâche le mardi
Durée : 1h30 – salle Mehmet Ulusoy

Théâtre Gérard Philipe
59, boulevard Jules-Guesde
93 207 Saint-Denis Cedex

Détails

Date de début: 17 Jan 2019

Date de fin: 17 Jan 2019

Site web: http://www.theatregerardphilipe.com/cdn/anguille-sous-roche