Prix des Postiers écrivains 2018

Les délibérations du jury se sont tenues le mardi 19 décembre à 18h00 au Lemnys.
Les résultats ont été annoncés par Monsieur Wahl dans le cadre de la cérémonie des vœux, le 16 janvier 2018.

Le lauréat :
Alexis RUSET, Pour que la mort ne crie pas victoire, Éditions Zinedi, 16 mars 2017.

Alexis Ruset, né à Nancy, agrégé de lettres, ancien élève de l’ENA, a brièvement enseigné avant d’intégrer la haute fonction publique, puis d’exercer les responsabilités de cadre dirigeant (postier retraité, dernière affectation : Directeur général délégué Geopost S.A. et Président Exapaq, aujourd’hui DPD France). Le goût des mots ne l’a jamais quitté et trouve à s’exprimer à travers l’écriture de romans. Alexis Ruset vit à Paris mais retourne souvent en Lorraine, où se trouve une grande partie de sa famille et où il puise ses sources d’inspiration.

Juste avant la guerre de 14, un Alsacien qui fuit les exactions des Allemands occupant son pays arrive dans un hameau reculé des Vosges. Différent, il se trouve en butte à l’hostilité et à la méfiance des paysans superstitieux ainsi qu’à la haine du vétérinaire, qui voit d’un mauvais œil ce rebouteux guérir des bêtes qu’il n’a pas su soigner. Seul le forgeron, homme solide et droit, et sa famille lui offrent leur amitié. Une fois la guerre déclarée, les habitants vont profiter d’une occupation temporaire de leur village par l’armée allemande pour le dénoncer et se réjouir de son exécution. Depuis le front où il se bat, le forgeron, ami du « petit homme » va exiger réparation.
Dans ce roman, Alexis Ruset nous fait pénétrer dans le quotidien et les mentalités de la vie rurale du début du XX e siècle et, en parallèle, dans celui des soldats engagés dans cette interminable guerre des tranchées. Il y parle de peur, de lâcheté, d’intolérance, thèmes ô combien universels, qui conduisent les hommes à commettre le pire. Cependant, derrière le tragique se dessine l’espoir, car c’est aussi d’amour et d’amitié qu’il s’agit. Un roman bouleversant, saisissant de vérité, aux accents lyriques et poétiques.

Le jury a souhaité attribuer une mention à :
Jean-François EUTIQUEJ’aurais tant voulu, Éditions l’Harmattan
« A l’origine, je suis plus photographe qu’écrivain. C’est la création d’un livre de photos réalisé sur internet, destiné à raconter l’histoire de ma famille dans un récit destiné à ses seuls membres, qui m’a ouvert les horizons de l’écriture. Partant d’une histoire réelle, celle de mon père et de ma famille, j’ai lié le destin du Français, personnage principal, à celui d’un Finlandais et j’ai inséré leur amitié dans l’époque la plus tourmentée de l’Histoire du XXe siècle. » Jean-François Eutique, postier retraité (dernière affectation : chef d’équipe de la distribution Montpellier RP)

Ce Finlandais et ce Français tous les deux déportés, qui n’auraient jamais dû se rencontrer, sont réunis par les aléas de l’Histoire. C’est l’aventure d’un homme vivant, que tout le monde croit mort, qui échange sa vie pour celle d’un homme mort, que tout le monde imagine vivant. C’est l’histoire d’une femme qui perd son mari et le retrouve, sans qu’il s’agisse du même homme. Cette mystification naît de la volonté d’une Suédoise qui place son avenir entre les mains d’un étrange inconnu. Ce roman comporte une part de vérité car on ne peut pas tout inventer.

 

Membres du jury

 Présidente : Bénédicte des Mazery, Écrivaine et journaliste

Alain Absire, Écrivain, Président de la Sofia (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit)
Philippe Bajou, Secrétaire Général, Directeur Général Adjoint du Groupe La Poste
Chantal Bouchier-Saada, Responsable de l’espace culture (Lemnys)
Georges-Olivier Châteaureynaud, Écrivain
Sylvie François, Directrice Générale Adjointe, Directrice des Ressources Humaines et des Relations Sociales
Jean-Luc Manet, Assistant d’études Pôle Affaires signalées Services Courriers Colis, Lauréat du Prix des postiers écrivains 2017
Hélena Marienské, Romancière
Carole Martinez, Romancière
Catherine Thoyer, Factrice

 

Les 7 auteurs présélectionnés :

Courtial Eric, Technico commercial clientèle entreprise La Banque Postale, Le Sécateur Éditions du Caïman
Dos Santos Johanna, Juriste Services Courrier Colis Guyancourt, pour Obsession (tome 1), Butterfly Éditions
Eutique Jean-François, postier retraité (dernière affectation : Chef d’équipe de la distribution Montpellier RP), pour J’aurais tant voulu aux Éditions l’Harmattan
Malaisé Philippe, Facteur Daudin distribution Molsheim PPDC, pour Entrailles aux Éditions Ex Aequo
Roullier Jean-Claude, Responsable Sernac BSCC Paris-Bonvin, pour Aux planètes aux Éditions Thot
Ruset Alexis, postier retraité (dernière affectation : Directeur général délégué Geopost S.A. et Président Exapaq), pour le livre Pour que la mort ne crie pas victoire aux Éditions Zinedi
Soufflet Florence, Contrôleur audit des Associations DNAS Gentilly, pour D’un jardin à l’autre, 5 Sens éditions

Le 16 janvier 2018 :

 

Photo 1 : Alexis Ruset (Prix) et Marie Llobères (Déléguée générale de la Fondation La Poste)
Photo 2 : (de gauche à droite) : Bruno Le Maire (Ministre de l’Économie et des Finances), Philippe Wahl (Président directeur général du Groupe La Poste et président de la Fondation La Poste) et Alexis Ruset.
Photo 3 : Philippe Wahl entouré de Bruno Le Maire et d’Alexis Ruset.

© Eric Huynh

Détails

Date de début: 16 Jan 2018

Date de fin: 16 Jan 2018