Prochains Événements | Le Festival de la Correspondance, Grignan | Fondation la poste

Chargement Événements
Le Festival de la Correspondance, Grignan

DU 4 AU 8 JUILLET 2017

Le Festival de la Correspondance de Grignan, 22ème édition
Thème « Chères familles… »

Des rencontres littéraires soutenues par la Fondation d’Entreprise La Poste (liste non exhaustive) :

Le mercredi 5 juillet

  • Rencontre littéraire animée par Judith Sibony avec Marie-Bénédicte DIETHELM qui a reçu le PRIX SÉVIGNÉ 2016 pour l’édition de Alexandre de Humboldt, Lettres à Claire de Duras 1814-1828, éd Manucius, 2016.
    Alexandre de Humboldt (1769-1859), né à Berlin, voyageur, géographe, naturaliste, a passé plus de vingt ans de son existence à Paris, où il publie, en français, son Voyage aux régions équinoxiales du Nouveau Continent (30 volumes). Les lettres que cet ami de Gay-Lussac, de Cuvier, d’Arago adresse de 1814 à 1828 à Claire de Duras, la « chère sœur » de Chateaubriand, présentent une scène, tout européenne, dont les acteurs sont Chateaubriand lui-même, Mme de Staël, Benjamin Constant, Talleyrand, Pozzo di Borgo, Wellington, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III, Rostopchine…

Docteur en droit et en lettres Marie-Bénédicte Diethelm est chercheur associé à l’Université Paris-Sorbonne. Elle est aussi membre des différents groupes d’études balzaciennes et fait partie du Comité directeur de la Société Chateaubriand. Son nom est associé à de nombreuses publications autour de Balzac, Chateaubriand et Madame de Duras.
Lire FloriLettres n°182 sur Alexandre de Humboldt, Lettres à Claire de Duras, avec une interview de Marie-Bénédicte Diethelm

Le vendredi 7 juillet

  • Rencontre littéraire animée par Catherine Pont-Humbert avec Anne-Emmanuelle ROBICQUET, traductrice, autour de Maya ANGELOU, Lettre à ma fille, Notabilia, 2016.
    Dédiée à celle qu’elle n’a jamais eue, Lettre à ma fille est une succession de courts textes décrivant les souvenirs qui ont façonné la vie exceptionnelle de Maya Angelou. Féministe avant l’heure, et après une enfance et une adolescence marquée par la violence, elle écrit avec le cœur de millions de femmes qu’elle considère comme ses sœurs de combat. La littérature la sauvera et l’amènera à être la première étudiante noire d’une école privée. Puis elle fréquentera le milieu intellectuel noir-américain et deviendra une grande militante de la condition des femmes noires. C’est grâce à l’écrivain James Baldwin qu’elle se mettra à écrire après la mort de Martin Luther King et deviendra l’auteure que l’on connaît aujourd’hui. Dans ce captivant récit, l’auteure nous fait partager ses combats et les épreuves qui ont forgé son caractère dans la compassion et le courage.

Anne-Emmanuelle Robicquet est né à Bordeaux en 1972. Après l’accomplissement de son master en littérature chinoise à Shanghai, elle s’est installée à Paris et a travaillé pendant plus d’une décennie pour l’éditeur Albin Michel. Elle a déménagé à New York en 2012.
Lire l’article d’Élisabeth Miso sur Lettre à ma fille de Maya Angelou dans FloriLettres, oct. 2016

 

Le samedi 8 juillet

  • Rencontre littéraire animée par Catherine Pont-Humbert avec Thierry GILLYBŒUF qui a traduit les Lettres inédites et délicieuses de Kipling à ses enfants, Arléa, 2017…
    Souvent réduit à un simple auteur pour la jeunesse ou bien à un chantre du colonialisme et de la morale, ces lettres à ses enfants montrent un Rudyard Kipling débordant d’amour et d’humour. Émaillée de dessins humoristiques, constellée de jeux de mots, cette correspondance mélange les menus faits du quotidien et les événements officiels les plus importants, que l’auteur des Histoires comme ça raconte avec un formidable sens de l’exagération et du grotesque. Dans la plus pure tradition du nonsense anglais, il manie l’absurde et croque avec une délicieuse férocité amis et membres de la famille. Mais ces lettres à l’inventivité affectueuse et joyeuse pourraient n’avoir qu’un intérêt anecdotique, si on ne les savait encadrées par deux drames : la perte prématurée de deux de ses trois enfants.

Né en 1967, Thierry Gillyboeuf est un écrivain et traducteur français. Il est le traducteur de nombreux écrivains et poètes anglais, américains et italiens : Pico Iyer, E. E. Cummings, Wallace Stevens, Marianne Moore, William Carlos Williams, Les Murray, Salvatore Quasimodo, Italo Svevo, Leonardo Sinisgalli, Rudyard Kipling, Henry David Thoreau, Ralph Waldo Emerson, Eugenio De Signoribus, Fabiano Alborghetti Derek Walcott, Herman Melville, etc. Il est, d’autre part, l’auteur de préfaces et d’ouvrages critiques. Plusieurs ouvrages collectifs ont paru sous sa responsabilité autour de Remy de Gourmont (Cahiers de l’Herne), Georges Perros (La Termitière), et E. E. Cummings (Plein Chant) notamment. Il est régulièrement invité au Festival de la Correspondance de Grignan pour des adaptations, des rencontres littéraires, des performances d’auteur.
Lire FloriLettres n°183 sur Kipling, Lettres à ses enfants, avec une interview de Thierry Gillybœuf

 

  • « Éditer une correspondance » : rencontre littéraire animée par Catherine Pont-Humbert,  avec Emmanuelle et Thierry BOIZET, pour les éditions FINITUDE
    Emmanuelle & Thierry Boizet ont créé les éditions Finitude voici une quinzaine d’années, à Bordeaux. Depuis, ils ont édité 150 livres, un catalogue littéraire qui mêle auteurs confirmés et jeunes écrivains, littérature française et étrangère, fiction et documents littéraires. Ils ont publié de nombreuses correspondances : Georges Perros, HD Thoreau, Henry Miller, Jane Austen ou Jack London.

(…)

Le programme du festival

A lire sur le blog du Musée de La Poste

 

 

Détails

Date de début: 04 Juil 2017

Date de fin: 08 Juil 2017

Site web: http://www.grignan-festivalcorrespondance.com/